qual sèm

Trois voix, ancrées, timbrées, touchantes, aux percussions sonnantes et trébuchantes. Avec Toulouse comme point de rencontre, le trio chante haut et fort cette langue occitane du quotidien, véritable terrain de jeu vocal. Mains et pieds claquent les rythmes de la danse. Les tambourins à cordes pyrénéens installent le bourdon percussif, brut et enveloppant, apportant au chant une pulsation vitale. Forte de son ancrage, Cocanha chante une musique indigène dans la continuité de la création populaire.


Maud Herrera / Caroline Dufau / Lila Fraysse
Votz & percussions : tamborins de còrdas, caxixis, mans, pès


(ancianas cocanhas : Lolita Delmonteil-Ayral, Gemma Cuní-Vidal)